19 septembre 2016

Hommes célèbres

Deux Allemanais ont joué un rôle éminent dans leurs domaines respectifs : Pierre Deluns-Montaud et Raphaël Trémouilhe, qui ont en commun d’avoir vécu dans l’actuelle rue Deluns-Montaud.

Raphaël Trémouilhe (1891-1978)


Né le 27 janvier 1891 à Allemans, Raphaël Trémouilhe a été l’homme de nombreuses passions.
Issu d’une famille d’agriculteurs, il poursuit ses études supérieures et devient vétérinaire. 
Elu conseiller général en 1934, conseiller municipal en 1935, il est député de 1951 à 1958. 
 
En parallèle, il occupe de nombreuses responsabilités : président de l’ordre des vétérinaires, du syndicat d’électrification, du syndicat d’adduction d’eau, etc. 
Il est aussi fondateur du syndicat national de contrôle des performances en matière de viande bovine et membre du conseil d’administration de l’Institut d’élevage bovin. 
Il est à l’origine de la création de la race bovine blonde d’Aquitaine. 
Officier de la Légion d’honneur, du Mérite agricole, des Palmes académiques, chevalier de l’ordre de Saint-Stanislas, Raphaël Trémouilhe est aussi l’auteur d’une biographie de Pierre Deluns-Montaud.

Pierre Deluns-Montaud (1845-1907)


 Pierre Deluns-Montaud

Il est né le 5 juin 1845 à Allemans-du-Dropt et décédé le 8 novembre 1907 à Paris. 
Son ami Armand Fallières, président de la République en exercice était venu à Allemans inaugurer le monument et la statue qui lui sont dédiés. La statue, fondue par l’armée allemande pendant la guerre, a été remplacée et érigée en 1986 dans le cadre de l’Année Fallières en Lot-et-Garonne (le centenaire de son élection à la présidence de la République), ce qui avait donné lieu à une reconstitution mémorable.

Cet Allemanais a mené une carrière brillante. Carrière dédiée à la vie publique puisqu’il a été maire de Marmande, député du Lot-et-Garonne, Ministre des Travaux publics, et ambassadeur de France. Il a aussi été un homme de lettres et journaliste.

'